Première visite ?
Tu voudras certainement télécharger gratuitement mon guide : "Se libérer de la peur:", pour accomplir sa vie. Clique ici pour le télécharger tout de suite !

Comment faire face à un choix difficle

Dans ce live facebook, j’aborde la question des solutions possibles pour sortir du flou et également comment éviter de relâcher ses angoisses sur ses proches.

 

 

Retranscription texte :

Bien souvent, lorsque quelque chose ne va plus dans notre vie et que ça nous angoisse dans la plupart des cas c’est notre entourage qui en paie le prix.

On peut être exécrable, distant, absent, susceptible, exigeant …

C’est totalement humain, ne culpabilise pas.

Il y a des moyens d’arrêter les frais…

Je vais t’expliquer un concept, un peu comme un protocole qui s’accorde à toutes les situations qui te demande de faire un choix.

 

Analyse tes émotions

Il faut être sincère avec soi-même et se dire clairement ce qui ne va pas.

Parfois on ressent un trouble mais on refuse d’y faire face parce que c’est inconfortable et on aime pas être déstabilisé. Mais c’est en quelque sorte nier la situation dans laquelle tu te trouves et ça ne peut qu’empirer.

Alors demande-toi sincèrement comment la situation t’impact. Quelles sont les émotions que ce problème fait surgir en toi. Est-ce que ça te met en colère, en panique, est-ce que ça t’angoisse…

 

Lâche prise

On dit souvent que la nuit porte conseil et c’est pour la simple raison que la nuit notre esprit est en pause et permet ainsi de s’éclaircir les idées.

Lorsque tu penses constamment à ton problème, tu t’embrouilles davantage l’esprit; au point que tu  ne sais plus où t’en ai.

La meilleure chose à faire est de cesser les pensées obsessionnelles.

 

Cesse de te plaindre

Lorsque l’on s’en prend à ses proches c’est comme si indirectement on leur criait notre angoisse.

Arrêtez de chahuter les enfants ( vous ne voyez pas que maman à un problème)

Mais bon sang ! pourquoi tu laisses traîner tes chaussettes !!! (tu ne vois donc pas que j’ai un problème)

Qu’est-ce que j’ai déjà dis les torchons jaune à gauche et les rouges à droites ( non mais t’en fais vraiment exprès alors que j’ai un problème).

Tu ne fais plus la différence entre les écarts de tes proches et le problème auquel tu es confronté en ce moment.

Sauf que le problème ils ne peuvent pas le régler pour toi, donc ça ne sert à rien et ça mine la quiétude du foyer.

Tu ne peux pas t’occuper de tes enfants, travailler avec tes collègues ni discuter correctement avec les gens si tu laisses la situation envahir ta vie.

 

Arrêter de penser constamment au problème

Ça ne sert à rien de tourner le disque sans cesse dans sa tête. Il y a un temps pour chaque chose, ne mélange pas tout.

 

 

Crée une plage horaire pour t’occuper de ton problème

Il faut mettre pause sur ce qui te préoccupe car tourner en boucle la situation ne règle rien. Au contraire ça ne fait que s’aggraver

Il faut que tu lâches prise et te dire  » pour l’instant je ne suis pas seul je ne peux pas me pencher sur des solutions je ferai ça lorsque je serai au calme.

Prévoie donc un moment pour ça

En quelques sortes donne un rendez-vous à tes préoccupations.

 

 

Faire appel à ton intuition

Tu as en toi un guide intérieur qui attend de te rendre service. On a du mal à s’écouter, ce qui est dommage, car la solution est bien souvent en nous.

Essaie de faire intervenir ton guide. Pour cela tu dois privilégier les moments où tu lâches prise :

  • lors des longs trajet en voiture, éteins la radio
  • sous la douche, laisse couler l’eau sans rien faire, profite simplement de cet instant
  • le soir en te couchant,lumière éteinte, laisse ton esprit vagabonder
  • fais de longues balades dans la nature (en forêt, près d’un lac…)
  • médite

Et surtout écoute toutes les idées et pensées qui viennent à toi, ne les refoule pas. La réponse est là si tu lâche le contrôle.

Analyse la situation

Une fois seul et disposé il faut passer à une analyse.

Pour ça utilises le Quoi, Qui, Comment, Quand

  • Quel est l’obstacle que je dois surmonter ?
  • Quelles sont les personnes impliquées ?
  • Dans quelles circonstances cet obstacle est-il apparu dans ma vie ?
  • À quel moment est-il apparu ?

 

 

Pense au scénario catastrophe

Eliminer les mauvaises options

Déterminer ce que tu ne dois surtout pas faire

Pour ça rien de plus, tu dois imaginer comment faire pour détériorer la situation

Je m’explique

Imagine que tu te mettes dans la peau du diable

Et demande-toi :  » si je voulais empirer la situation comment m’y prendrai-je ? »

Ça a l’air absurde comme ça mais je t’assure ça a son intérêt.

En fait en visualisant le pire de manière structurer tu forces ton cerveau à imprimer ce scénario catastrophe.

C’est un peu comme ça que fonctionne ton système immunitaire : si tu lui injectes un virus (vaccin) ton système immunitaire imprime sa structure et il crée un système de défense pour être sûr d’être armée pour la prochaine attaque

Eh bien ton cerveau fonctionne de la même façon.

Si tu élabore un vrai plan catastrophe ton cerveau va effectivement croire que cela s’est produit et il va pousser ton conscient et ton inconscient à rejeter cette option et à t’en prémunir.

Et cerise sur le gâteau tu n’as plus l‘angoisse que ce type de scénario se produise, car tu l’auras en quelque sorte démystifié.

 

Tu peux tromper ton cerveau, il se manipule assez facilement. Sans le savoir nous avons un grand pouvoir sur lui.

Imagine réellement le pire, visualise-le.

 

Visualise ta vie idéale

Ensuite tu fais de même avec la situation idéale.

Comment serait ta vie et ton quotidien dans une situation idéale.

Visualise-le, imagine-le vraiment

Et ton cerveau va à son tour s’imprégner de ces images et de ces sensations. Et comme ton esprit adore tout ce qui lui fait plaisir il va essayer de reproduire ce schéma. C’est le principe du circuit de la récompense.

 

Ce procédé fonctionne pour toutes les problématiques auxquelles tu te retrouves confrontés.

Utilises-le comme un guide.

Tu peux télécharger l’infographie que j’ai créé en cliquant ici.

 

 

Sois heureux,

 

Quéta

 

Laisser un commentaire